Comportement
Mon chien aboie : que faire ?
Attention à ne pas récompenser (involontairement) les aboiements de votre chien !

Les aboiements sont un mode de communication normal chez le chien, par exemple pour prévenir d’une intrusion territoriale. Mais parfois, les vocalises deviennent gênantes et on aimerait pouvoir y mettre des limites !

Soyez conscient du fait que votre chien utilise d’autant plus les aboiements qu’ils sont efficaces pour obtenir ce qu'il veut.

Par exemple, un chien qui aboie pour avoir à manger et qui obtient de la nourriture aura de plus en plus tendance à japper pour réclamer. Pour que votre chien arrête d'aboyer, ses aboiements doivent déclencher le contraire de ce qu'il semble demander.

Exemple 1 : Il aboie derrière la porte dès que la sonnette retentit. Vous vous précipitez pour ouvrir la porte pour que le vacarme dure le moins longtemps possible. Les aboiements du chien sont donc très efficaces pour faire ouvrir la porte... Mieux vaut faire le contraire : s’il aboie, il est exclu et la porte ne s’ouvrira que quand il se sera tu.

Exemple 2 : votre chien jappe quand il est enfermé dans une pièce : il ne faut aller le chercher que lorsqu'il se tait.

Si ces conseils simples ne suffisent pas, il faut penser à une éventuelle origine émotionnelle des aboiements. La consultation d’un vétérinaire (et parfois d’un éducateur canin, en complément) sera alors probablement nécessaire.

En bref :


Soyez conscient que votre réaction peut récompenser (involontairement) les aboiements. Prenez le contre-pied pour les faire diminuer.

En cas d’échec, consultez un vétérinaire qui pourra vous orienter vers des produits adaptés ou un éducateur canin.